Concerts : amateurs ou professionnels

Présentation de la galerie concerts

Bien que je n’en ai pas assez souvent l’occasion à mon goût, j’aime prendre des photos d’artistes en plein concert. C’est un exercice qui nécessite une très bonne maîtrise de son appareil, mais aussi et surtout de bien comprendre la lumière afin de mieux la capturer.

Lors d’un concert, la lumière change constamment, et est souvent insuffisante pour une mesure précise de la situation. Il faut donc se fier à son instinct, et ne pas hésiter à rater beaucoup de photos. Ceci est encore plus vrai lorsque cet exercice est réalisé à l’aide d’appareils argentiques. Ces appareils souvent très anciens et ne sont pas très performants avec les lumières d’un concert: alors tout se fait en manuel !!!

En revanche,les pellicules ont le seul désavantage de ne pas pouvoir dépasser 3200 isos. Et encore, lorsque l’on pousse trop haut une pellicule (la kodak Tri-x par exemple), il vaut mieux la développer soit même (ce qui est mon cas). Cela permet ainsi de compenser au maximum la lumière difficile des concerts que l’on lui a infligée.
Comme je le disais, les pellicules sont assez avantageuses pour prendre des photos de concerts. En effet, une pellicule encaisse très bien les différences de luminosité, et les potentielles surexpositions qui peuvent arriver lorsque l’on a du mal à mesurer la lumière. Mais surtout, je trouve le modelé de la lumière splendide en argentique. Les grains d’argent ont une manière de capter la lumière que le numérique n’imite encore que très mal.

Vous l’aurez compris, toutes les photos réalisées ci-dessous ont été faites à l’aide d’appareils argentiques, et de la kodak Tri-x. J’espère pouvoir bientôt tenter de nouveau de la photo de concerts en numérique, pour tester mon nouvel appareil dans cette situation. Bientôt peut être…

Galerie

———

Pensez à me rejoindre sur les réseaux sociaux d’amateurs d’images!
Guimby - Flickr Guimby - 500px